Vasyl Lomachenko : Fiche, histoire, combats, style et entraînements

par | 9 Oct, 2020 | Histoires de champion

Son incroyable histoire, son style unique et sa détermination hors du commun ont fait de Vasyl Lomachenko une légende vivante du monde de la boxe. 

Aujourd’hui je vous présente, non pas seulement une grande star, mais également un grand homme. Nous allons parler de ses différents exploits, présenter l’humain et sa biographie, avant de parler technique en analysant comment il boxe et comment il s’entraîne.

J’espère que vous êtes prêt, car c’est parti pour la présentation de Vasyl The matrix Lomachenko.

Fiche : Vasyl Lomachenko

  • Nom : Vasyl Anatoliyovych Lomachenko
  • Statut : actif
  • Nationalité : Ukraine
  • Âge : 32 ans
  • Naissance : le 17 février 1988 à Bilhorod-Dnistrovskyi en Ukraine
  • Taille : 1,68 m
  • Poids : environ 60 kilos
  • Famille : Elena et Vasyl Lomachenko ont deux enfants, un garçon, Anatoly et une fille, Victoria.
  • Domicile : Actuellement le boxeur vit à Camarillo en Californie, une petite ville loin des paparazzis dans laquelle il peut vivre avec sa famille qu’il garde loin des projecteurs. Comme il le dit lui même : “ j’aime beaucoup cet endroit car je viens d’une petite ville, et pour moi c’est la norme. Dans ma ville d’origine, je connais tout le monde. C’est pareil ici. J’habite ici depuis 2 ou 3 ans et je sais tout de cette ville, c’est un endroit confortable. Je n’aime pas les grandes villes.” 
  • Surnom : LOMA, the matrix, Hi-Tech
  • Catégories de poids : poids plumes et poids légers
  • Gaucher/droitier : gaucher
  • Carrière :  boxeur depuis son plus jeune âge, Lomachenko remporte son premier titre aux JO de Beijing en 2008. 
  • Combats amateurs : 397 combats pour 396 victoires
  • Combats professionnels : 15 combats pour 14 victoires dont 10 par KO (66,67% de KO)
  • Palmarès : 
    • Titres professionnels :
      • Champion du monde poids plumes WBO de 2014 à 2016
      • Champion du monde poids super-plumes WBO de 2016 à 2018
      • Champion du monde poids légers WBA & WBO depuis 2018 et WBC depuis 2019
    • Titres amateurs :
      • Champion olympique en 2008 en poids plumes et en 2012 en poids légers.
      • Champion d’Europe en 2008 en poids plumes
      • Champion du monde en 2009 en poids plumes et en 2011 en poids légers
  • Manager : Egis Klimas
  • Entraîneur : Anatoly Lomachenko (son père)
  • Lieu d’entraînement : Californie

Biographie

Raconter l’histoire de Vasyl Lomachenko est une tâche pour le moins difficile, mais oh combien importante à la compréhension du champion. Difficile, car derrière le double champion olympique et champion du monde se cache un homme tout aussi extraordinaire, un génie en avance sur son temps, un coach d’exception et un père hors du commun : Anatoly Lomachenko.

Raconter l’histoire de Vasyl sans parler de Papachenko ce n’est pas rendre honneur à l’histoire exceptionnelle qu’est cette ascension, ce pèlerinage vers la gloire.

lomachenko, anatoly lomachenko, lomachenko family, boxe, boxeur
Vasyl et Anatoly Lomachenko

Notre histoire commence donc en 1988, dans la petite ville portuaire de Bilhorod-Dnistrovkyi du Sud de l’Ukraine. 

Anatoly Lomachenko, vient d’avoir son premier enfant, un fils qu’il voit déjà comme un athlète d’élite, un champion indiscuté : Vasyl Lomachenko. 

Papachenko voit déjà son fils devenir un boxeur de légende et c’est pour cette destinée et nulle autre qu’il va former le petit Vasyl. Anatoly à d’hors et déjà étudier la boxe sous tous ses angles et il est tout à fait conscient que pour que sa descendance reste dans les mémoires elle devra posséder un plus : une agilité, un jeu de jambe et une souplesse rarement observée chez un combattant.

Quoi de mieux pour développer ces qualités que la danse traditionnelle? LOMA va en faire durant 4 ans en plus de nombreux autres sports comme le hockey sur glace et la boxe. 

Les rêves de son père finissent forcément par se transmettre au jeune boxeur qui raconte : “un jour j’ai demandé à mon père : Papa c’est quoi le mieux ? champion du monde ou champion olympique ? Il m’a répondu : champion olympique. Je lui ai dit : alors je serai champion olympique.” 

Le rêve devient projet, le duo se forme. 

Un duo tout particulier que le prodige décrit ainsi : “ je suis le personnage d’un jeu vidéo et mon père est le gamer. Ce qu’il me dit je le fait.”

Une relation qu’Egis Klimas, un ami proche de la famille et le manager de LOMA, qualifie d’excellente : “Pour Vasyl, son père un comme un dieu. il le respecte beaucoup, l’aime énormément.” 

Aucune surprise donc quand Vasyl annonce fièrement : “mon rêve est de faire entrer mon père dans l’histoire de la boxe.”

Et il faut le dire, c’est bien parti.

Dès le début, le duo s’avère des plus efficaces. Anatoly est un fin connaisseur quand il s’agit d’entraîner un boxeur et toute sa science il va pouvoir la mettre à l’épreuve avec son fils, aussi bien sur le plan physique que mental. 

A cet effet, il ne permet pas à son fils de faire des compétitions en dehors de sa région natale. Cette restriction va engendrer chez ce dernier une grande frustration, comme il le confiera plus tard, puisque les mêmes jeunes athlètes qu’il battait facilement dans les tournois de sa régions remportent des titres au national et à l’international. 

Son père avait cependant raison selon lui et il ne regrette rien : “quand j’ai commencé les compétitions j’étais affamé de vaincre, alors que tous ces jeunes champions étaient rassasiés de leurs victoires et se sont arrêté. »

En 2006 LOMA s’impose aux championnats du monde junior, mais les choses sérieuses commencent en 2007 aux championnats du monde à Chicago, sa première grande compétition, peut être la plus importante, probablement la plus marquante.

On y retrouve le jeune ukrainien alors âgé de 19 ans en finale face au russe Albert Selimov.

Il va perdre aux points : 16 – 11. La victoire est amère pour LOMA qui fond en pleurs.

Douloureuse chute qui remet fortement en question les projets du jeune ukrainien. Mais, comme l’avait si bien dit Nietzsche : ”ce qui ne me tue pas me rend plus fort.” LOMA en est la preuve vivante : cette défaite fut sa dernière en amateur. 

Il a par la suite instauré un record jusqu’à présent inégalé de 396 victoires pour 397 combats. Impressionnant ? Non, historique.

Comme le disent ses proches, Lomachenko est un compétiteur hors pair, un battant. Il ne blâme rien ni personne à part lui même, il encaisse et devient meilleur. 

A partir de sa défaite aux mondiaux de 2007 plus rien ni personne n’arrêtera notre champion. Il accomplit sa promesse en 2008 en remportant les JO de Beijing après avoir pris sa revanche sur Selimov dès le premier combat avec un score de 14 – 7. 

boxe, vasyl lomachenko, JO 2007, boxeur, beijin 2007
Vasyl Lomachenko aux JO de Beijin en 2007

Champion olympique donc, mais trop jeune pour passer pro selon Papachenko, c’est donc reparti pour 4 ans en amateur avec à la clé une nouvelle médaille d’or aux JO de Londre en 2012. Il faut dire que l’ukrainien n’a pas véritablement de rival, personne n’arrive à son niveau. Cela ne l’empêche pas de prendre cette compétition très au sérieux. “J’ai réalisé que ce n’est pas parce que tu es le champion en titre qu’on te tend la médaille. Il faut la mériter quoi qu’il arrive.” Et effectivement, il ne l’a pas volé : il a remporté en tout 62 points durant la compétition, n’en laissant que 32 à ses adversaires.

Après ces deux victoires aux JO, Lomachenko n’a plus qu’un seul but, “Mon héritage, ce sera mon nom dans les livres d’histoires de la boxe.” et d’ajouter “L’argent, les titres, les ceintures […] tu ne les emportes pas avec toi à ta mort. Seule l’histoire est éternelle. »

L’histoire, les records, voilà ce qui motive Vasyl Lomachenko. 

C’est pourquoi pour son premier combat en pro il veut avoir l’occasion de remporter un titre, un exploit jamais réalisé auparavant. Aucun manager ne pourra lui proposer un tel combat, mais c’est finalement Egis Klima qui va s’en rapprocher le plus : son deuxième combat sera celui qui lui permettra d’accomplir son exploit. 

C’est donc après une victoire par KO face à Jose Luis Ramirez que Vasyl The Matrix Lomachenko affronte Orlando Salido pour le titre de champion du monde WBO en poids plume. 

Ce combat dont nous reparlerons plus tard se termine par une victoire du mexicain et autant dire de suite que la décision à été très discuté et même refusée par la plupart des fans de l’ukrainien. D’ailleurs, dans son vol retour pour LA le pilote de l’avion prend exceptionnellement la parole par micro pour dire : “chers passagers, il y a parmis nous un sportif qui a remporté son combat hier même si les juges en ont décidé autrement.” La LOMA TEAM prend place sous les applaudissements des passagers. 

Lomachenko prouve une fois de plus au monde que rien ne peut l’anéantir. De la même manière qu’en 2007, cette défaite en pro sera la dernière. 14 victoires pour 15 combats. Le titre de champion du monde WBO en poids plume il va d’ailleurs l’obtenir à l’occasion de son troisième combat face à Garry Russell Jr qui était alors invaincu après 24 combats établissant au passage un record historique : le titre mondial le plus rapidement obtenu.

Après cela, plus rien ne l’arrête : champion du monde WBO en poids super plume, champion du monde WBO en poids plume, champion du monde WBO, WBA et WBC en poids léger et il va d’ailleur combattre pour la quatrième ceinture en poids léger le 17 octobre 2020.

En étant, récemment élu “pound for pound champion” par plusieurs et boxeur de l’année en 2007, la même année où son père à été élu entraîneur de l’année et son manager de l’année ainsi qu’en faisant tomber des grands noms comme Rigondeaux, Marriaga, Crolla ou encore Campbell, Lomachenko semble être bien parti pour rester dans les anales.

“Je suis un artiste boxeur […] Je veux montrer que la boxe est un art. Je ne veux pas que les gens regardent juste des résumés sur leurs téléphones. Je veux qu’ils viennent voir le ring comme on vient voir un artiste sur scène.”

Vasyl Lomachenko
vasyl lomachenko, champion, WBO, WBC, WBA, boxe, boxeur

Les plus grands combats de Vasyl Lomachenko 

Comme le dit si bien le double champion olympique, il désire montrer à ses fans de véritables œuvres d’art durant ses combats. Inutile de préciser qu’il a largement réussi. Ces 15 combats sont tous de grandes réussites et valent la peine d’être regardés peu importe votre niveau en tant que boxeur. Mais voici peut être les plus impactants.

Le 1 mars 2014, Lomachenko affronte Orlando Salido qui avait alors 41 victoires pour 12 défaites et 2 nuls, afin de s’emparer du titre de champion du monde WBO en poids plume. Loma perd par une, très discutée, décision unanime.

Le 21 juin 2014, Lomachenko affronte Gary Allen Russell Jr, qui est alors invaincu après 24 victoires, pour le titre de champion du monde WBO en poids plume. Victoire de l’ukrainien.

boxe, boxeurs, vasyl vs russel, combat

Il va par la suite faire abandonner 4 combattants de renommée à la suite : Nicholas Walters  (invaincu jusque là avec 26 victoires et 1 nul), Jason Sosa (20-1-4), Miguel Marriaga (25-2-0) et Guillermo Rigondeaux (lui aussi invaincu avec 17 victoires). Ce dernier combat est considéré par certains comme le plus grand combat de l’histoire du sport. Rien que ça.

Le style de boxe de Vasyl Lomachenko

Vasyl Lomachenko possède un style tout à fait à lui. Sa plus grande force est probablement son intelligence de combat ainsi que sa grande agilité. Son jeu de jambes et son jab sont probablement ses plus fidèles alliés en combat.

Sa capacité à frapper tout en se déplaçant et en contournant ses adversaires est bluffante et de nombreux opposants se sont rapidement retrouvé perdu au milieu du ring ne sachant plus où donner de la tête.

Les entrainements et la préparation de Vasyl Lomachenko

L’entraînement de Lomachenko est conçu par son père Anatoly, considéré comme un des meilleurs entraîneurs au monde.

Durant le camp, Lomachenko s’entraîne jusqu’à trois fois par jour. Ses entraînements, en plus de ses sparrings et autres exercices de boxe, combinent entre autres de la course à pied, du basket, du volley-ball, de la natation et de l’apnée. Il apprécie d’ailleurs particulièrement cette dernière discipline. Avec un record personnel de 4min30, il déclare que cela l’oblige à amener son corps jusque dans ses retranchements, de la même manière que durant un combat.

Durant ces entraînements, Vasyl est suivi par son père mais également par un psychologue du sport qui lui fait faire toutes sortes d’exercices afin de renforcer son attention, ses réflexes et son intellect. 

Comment boxer comme Vasyl Lomachenko

Bien entendu, le niveau de Vasyl Lomachenko étant ce qu’il est, nous ne sommes clairement pas en train de dire que ces quelques conseils vont vous permettre d’atteindre ce dernier, en revanche ils peuvent peut-être vous aidez à vous en rapprocher un peu plus.

Les entrainements de Vasy Lomachenko ne sont pas uniquement des entrainements de boxe pure. En dehors de ses entrainements techniques, il fait du volley, du basket, de la course à pied et à fait de la danse par le passé. Cela nous montre à quel point un combattant doit être complet et capable de performer aussi bien sur le plan de l’endurance, de la coordination et du dynamisme que sur celui de la technicité et de la force.

En parlant de ses entrainements, la TEAM LOMA ne néglige pas l’intellect qu’elle considère comme primordiale. La capacité à comprendre son adversaire et à être sans cesse à l’affût, capable de se concentrer sans relâche peu importe l’environnement est très importante pour un bon boxeur.

Sur le ring, LOMA à tendance à vouloir donner le rythme en prenant possession du centre du ring avant de pousser ses adversaires dans les cordes, là ou il peut les arroser de coups à un rythme infernal. Dans cette optique, il privilégie la stratégie et la mobilité à la force.

En résumé, si vous voulez vous inspirer de LOMA pour améliorer votre boxe il vous faut : améliorer votre endurance et votre mobilité, vous entrainer à rester focus et améliorer vos réflexes, enfin, sur le ring donnez le rythme et attendez la bonne occasion pour enchainer un grand nombres de coups dans un court laps de temps.

Voilà pour aujourd’hui ! J’espère que cet article vous à plu, dès à présent vous pourrez trouver un nouvel article « histoire de champion » toute les 2 semaines sur notre blog.

Je vous dis donc à la prochaine et en attendant je vous laisse avec la citation du jour :

Je crois que le jeu de jambe est un des critères les plus importants pour devenir un grand combattant. C’est là que tout commence.

Vasyl Lomachenko

A propos de l'auteur :

BRIAUD Kyle

Salut la Team, je m’appelle Kyle et je suis l’auteur de la plupart des articles que vous trouverez sur ce blog. Etant moi-même boxeur, je teste et mets en pratique tous les conseils que je vous partage. J’ai coaché plus d’une dizaine de boxeurs. C’est dont avec plaisir qu’aujourd’hui  je partage avec vous mes connaissances sur ce noble sport.

Mon objectif personnel est d’obtenir un titre, soit en Boxe Française, soit en Boxe Anglaise dans la catégorie des -70 Kilos.

En attendant de vous lire dans les commentaires, je vous souhaite beaucoup de courage et de réussite dans vos projets sportifs et personnels.

Force à vous la TEAM !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour continuer de progresser en BOXE :

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Votre réussite, nous passionne

article, conseil, histoire, boxe, boxeur, blog, sport de combat

La boutique du boxeur

equipement, materiel, boxe, sport de combat, venum, metal boxe, equipements

Notre page Facebook

facebook, motivaboxe, combat, article, entrainement, conseil, boxe

Envie de suivre l’actualité de la Boxe ?

boxe, actualité, combat, gant de boxe