Aller au contenu
Boxe > Culture boxe > La boxe Française : tout ce qu’il faut savoir sur la savate

La boxe Française : tout ce qu’il faut savoir sur la savate

La boxe française, vous connaissez ? Ce sport de combat pieds-poings où les combattants sont appelés, tireurs pour les hommes et tireuses pour les femmes, boxent avec beaucoup d’esthétisme et de mobilité. Considéré comme l’une des boxes poings-pieds les plus techniques, il séduit d’années en années de nombreux nouveaux adeptes.

Dans cet article, vous allez découvrir toutes les infos pratiques sur la savate boxe française, ainsi que de nombreux tips pour la pratiquer efficacement.

Histoire de la savate

Pratiquée depuis le 19ᵉ siècles, elle provient de la tradition française de l’escrime, dont elle reprend l’esprit et le vocabulaire. À ses débuts, elle était nommée « savate » ou « art de la savate. Puis, pendant le 20ᵉ siècle, ses pratiquants l’appelée couramment, « boxe française ». Jusqu’en 2002 ou elle est renommée officiellement : savate boxe française. Et cerise sur le gâteau, elle est répertoriée à l’Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France depuis 2015.

Quelles sont les règles de la boxe Française ?

Comme dans tout sport de combat, la savate boxe française, aussi appelée « bf », à ses propres règles, tenues et pratiques. Elle se pratique avec ses poings et ses pieds uniquement. Je me permets de préciser « uniquement », car seuls lesdites parties peuvent venir à l’impact, les tibias, genoux et coudes ne sont pas autorisés.

Les combattants (tireuses et tireurs) doivent porter des chaussures de boxe française (appelées « chaussons »). Ainsi qu’un bas (pantalon) et un haut (débardeur ou t-shirt). Et ce, avec toutes les protections de boxe nécessaires : protection génitale (et poitrine pour les femmes), protège-dents, plus casque et protège-tibias pour les combattants amateurs.

Les tireurs peuvent frapper sur trois niveaux : bas (jambes), médian (buste) et haut (tête). Cependant, les zones suivantes non pas le droit d’être attaquées : dans le dos, derrière la tête et génital.

Différence boxe française et boxe anglaise

La boxe anglaise se pratique uniquement avec les poings. Comparativement à la boxe française qui se pratique aussi avec les pieds.

Quels sont les différents coups et techniques autorisés ?

Pour les poings, ce sont les mêmes techniques qu’en boxe anglaise. Vous avez le droit de faire :

  • Des directs, aussi appelées « jab » : coup de poing direct et linéaire qui s’utilisent souvent pour tenir à distance son adversaire, ou pour préparer sa prochaine attaque.
  • Des crochets : coup circulaire ou le bras se plie aux alentours de 90°. Cette technique est utilisée en particulier lors d’enchainements de coups, car elle nécessite de casser la distance.
  • L’uppercut : ce coup de poing qui va du bas vers le haut, est très efficace en combat. Difficilement visible par l’adversaire, l’uppercut est une technique de boxe redoutable.
blank

Pour les techniques en pieds, elles sont similaires à celles du kickboxing avec une particularité. Vous ne pouvez toucher ou impacter votre sparring, partenaire ou adversaire, seulement avec la surface de vos pieds. Si vous touchez avec vos tibias, votre coup sera considéré comme interdit. En compétition, trop mettre des « coups tibias » peut être sanctionné d’un avertissement. Les coups de pieds autorisés en bf sont :

  • Les fouettés : comme expliqué précédemment, ce sont des coups de pieds circulaires. Ils sont comparables aux kicks en muay-thaï ou kick boxing.
  • Les chassés : ces coups viennent pousser l’adversaire avec le dessous du pied. Il existe différentes techniques de chassés : le chassé bas, le chassé retourné, etc…
  • Les revers : cette technique de coup de pieds permet de faire baisser la garde adverse. La jambe vient faire une rotation au niveau de la garde adverse, pour la baisser avec un abaissement de la jambe et du pied.
  • Les coups de pieds bas : ils permettent de déstabiliser un adversaire en balayant l’un de ses appuis. Très efficaces lors d’échange en boxe anglaise (que les poings).

Les techniques et coups autorisés en savate boxe française sont variés, ils permettent de réaliser des enchainements complexes et efficaces. Les boxeurs et boxeuses sont réputés pour leurs nombreux déplacements en combat. Ils sont toujours en mouvement et vise très bien en jambe. Dans la bf, le port de chaussures de boxe permet de réaliser des pointes.

Une pointe consiste à lever le devant de votre pied pour que celui-ci fasse un angle à 90°. De cette manière, vous pouvez plus facilement atteindre des zones sensibles comme ; le plexus, le foie, les cotes.

Il existe aussi de nombreuses techniques de boxe française avec des rotations du corps. Les chassés retournés ou revers retournés sont assez commun lors de compétitions d’assaut technique. Le chassé retourné est particulièrement efficace en combat.

blank

Quelle est la fédération de la BF ?

La fédé de la boxe française est : la fédération française de savate boxe française. Depuis 1975, elle est un organisme national reconnu par le Ministère chargé des Sports. Elle compte plus de 50.000 licenciés et 700 clubs. Elle est basée sur les quatre valeurs suivantes, appelées, « les quatre e » :

  • Éthique
  • Efficace
  • Esthétisme
  • Éducative

Quelles sont les grades dans la savate ?

Les différents grades en savate boxe française sont :

  • Grade niveau 1 : gant bleu
  • Grade niveau 2 : gant vert
  • Grade niveau 3 : gant rouge
  • Grade niveau 4 : gant blanc
  • Grade niveau 5 : gant jaune
  • Grade niveau 6 : gant d’argent
blank

Les premiers grades de 1 à 4, ils sont validés en club. Chaque année, il y a plusieurs passages de grade dans chaque club de boxe, ou vous pouvez valider les quatre premiers niveaux. Pour le gant jaune (niveau 5), il se valide via un examen fédéral lors duquel vous réalisez 4 épreuves techniques. Cet examen permet de valider devant un jury qualifié vos compétences en savate.

La validation du gant jaune vous permet d’avoir accès aux compétitions en combat (sous réserve de l’aval médical), et vous donne accès à la formation et aux examens pour devenir moniteur de boxe française.

Pour la compétition en assaut (technique), il vous suffit de valider le niveau 3, soit le gant rouge.

Lors des passages de grades et autres examens, vous êtes évalué sûr ; vos techniques en poings et pieds, vos enchaînements de boxe, vos déplacements, votre connaissance du vocabulaire de la savate et sur les règles en vigueur sur un ring. En moyenne, un pratiquant passe entre 1 à 2 grades par saison. Ce qui veut dire qu’en trois ans vous pouvez prétendre valider un niveau gant jaune.

Le niveau 6 (gant d’argent) est spécifique à ceux qui font des compétitions techniques. Lors de son passage, il vous faudra réaliser divers enchainements complexes.

Quelles compétitions existent en savate boxe Française ?

Il existe 2 types de compétitions en bf :

  • Le combat : l’objectif des tireurs en combat est de boxer en recherchant l’efficacité dans leurs frappes. Avec pour finalité, le KO.
  • L’assaut : ici, seule la touche compte, il ne faut pas que vos frappes soient puissantes ou percutantes. Chaque zone du corps touchée avec ses poings ou ses pieds offrent plus ou moins de points. Bas (jambe) égal 1 point, médian (buste) égal 2 points et au niveau de la tête, c’est plus 4 points (pour les coups de pieds et 1 point pour les coups de poings).
blank

Chaque compétition officielle requiert un niveau et un âge minimum. Pour les assauts, il vous faudra avoir sept ans minimum et le gant rouge. Pour les combats, l’obtention d’un gant jaune est nécessaire et avoir 16 ans au minimum. De plus, il vous faudra passer des examens médicaux en amont pour vérifier si votre état de santé est en adéquation avec la pratique de sport de combat.

Si vous souhaitez faire des assauts en compétition, mais que vous n’avez pas le niveau ou l’age, vous pouvez participer à des galas. Ce sont des compétitions non-officielles interclubs.

Comment faire des combats en boxe Francaise ?

Vous souhaitez faire votre premier combat de boxe française ? Pour atteindre votre objectif, il vous faudra 3 choses :

  • Avoir 16 ans
  • Être titulaire du niveau gant jaune
  • avoir validé vos examens médiaux (teste à l’effort, fond d’œil, médecine générale)

Voici pour le côté « administratif ». Une fois ces étapes validées, vous pourrez demander à votre entraîneur de vous inscrire à un combat de gala ou en compétition officielle.

Pour le côté « sportif », faire un combat requiert de nombreuses qualités physiques et mentales. Vous devez avoir un excellent cardio, plusieurs enchainements favoris (et surtout efficaces), et, un mental d’acier. Pour savoir si vous disposez de ces qualités, vous pouvez vous tester avec des combats test. Lors de ceux-ci, vous combattrez avec un sparring partenaire sur plusieurs rounds, et ce, avec l’ensemble des protections autorisées.

L’objectif, lors de combats tests, n’est pas de mettre KO votre sparring partenaire. Votre objectif et celui de votre partenaire, est de tester et mettre en pratique vos techniques et stratégies de combat, avec puissance et vitesse. Ces types de sparrings, sont très efficaces pour renforcer votre mental et votre confiance en vous avant une compétition.

Quelles sont les catégories de poids (combat et assaut) ?

Que ce soit en compétition officielle ou lors de gala, les combats et assaut opposent toujours deux tireurs qui sont dans la même catégorie de poids. Vous vous demandez sûrement : à quoi servent les catégories de poids en boxe ? ».

Elles permettent de protéger les combattants et d’assurer l’équité des chances lors d’une confrontation. Le poids joue énormément en boxe. Plus vous êtes lourd, et plus vos coups peuvent devenir puissants. En effet, lorsqu’un boxeur donne coup, il effectue un transfert de charge / poids. Cela lui permet d’envoyer une partie de son poids et de sa puissance dans chacune de ses frappes.

Les catégories de poids sont pareilles en assaut comme en combat, mais distinctes pour les femmes et les hommes.

Catégorie de poids en boxe française pour les femmes :

Poids Nom de la catégorieTaille des gants de boxe
moins de 48 kgsmouches8 oz
de 48 à 52 kgcoqs8 oz
de 52 à 56 kgplumes8 oz
de 56 à 60 kglégers8 oz
de 60 à 65 kgsuper légers10 oz
de 65 à 70 kgmi-moyens10 oz
de 70 à 75 kg super mi-moyens10 oz
plus de 75 kglourds10 oz
2022

Catégorie de poids en savate pour les hommes :

Poids Nom de la catégorieTaille des gants de boxe
moins de 56 kgplumes8 oz
de 56 à 60 kglégers8 oz
de 60 à 65 kgsuper légers10 oz
de 65 à 70 kgmi-moyens10 oz
de 70 à 75 kgsupers mi-moyens10 oz
de 75 à 80 kgmoyens12 oz
de 80 à 85 kg mi-lourds12 oz
plus de 85 kglourds14 oz
2022

Lorsque vous êtes inscrit dans une catégorie de poids, vous devez y rester jusqu’à la fin de saison en cours. Sous peine d’être disqualifié lors de vos compétitions. D’où l’intérêt des boxeuses et boxeurs de se maintenir au même poids, voir, de faire des régimes avant leurs combats. L’optique de tout compétiteur est d’être au poids maximum autorisé dans sa catégorie le jour J, exemple : 74,98 kg pour un boxeur qui combat en super mi-moyens.

Quelles sont ses bienfaits sur la santé ?

La savate boxe française à de nombreux bienfaits sur la santé et l’esprit. Cette pratique sportive fait tout travailler. Bras, jambes, dos, gainage général, motricité, souplesse, endurance, tout votre corps se développe lorsque vous faites de la bf. Entre les déplacements, les enchainements de coups, la garde, est la pression psychologique. Les dépenses énergétiques et caloriques liées à cette discipline sportive sont très élevées.

Elle est idéale pour perdre du poids, se tonifier, s’assouplir et pour développer sa masse musculaire. Pratiquée en combat, elle pousse ses adeptes à renforcer leur mental et à gagner confiance en eux. Monter sur un ring et faire un combat demande beaucoup de courage, confiance en soi et sang froid, des qualités qui s’acquirent par l’entrainement de boxe.

La boxe Française en 3 mots

De plus en plus plébiscitées et médiatisées, la savate boxe française se développe. Surtout chez les femmes qui sont de plus en plus nombreuses à la pratiquer. Les boxeuses aiment la convivialité des clubs, le respect des règles entre les boxeurs, ainsi que les nombreux ateliers physiques des cours. Les médias commencent, eux aussi, à mettre davantage en avant les compétitions et combats de bf.

Quelles sont les régions en France avec le plus de clubs ?

La boxe française est pratiquée partout en France et dans les dom-tom (Réunion, Martinique…). Plus présente dans les grandes métropoles comme : Montpellier, Toulouse, Nimes… elle est surtout pratiquée dans la région Ile-de-France, avec plus de 50 clubs.

La majorité des compétitions en phase de poule se font à paris dans le gymnase de Japy.