Aller au contenu
Boxe > Techniques de boxe > Comment réussir ses low kicks ?

Comment réussir ses low kicks ?

En Kick Boxing, il existe une stratégie de combat extrêmement efficace qui vise à « casser les appuis » de son adversaire.

Plus couramment appelée « le travail de sapp », elle vous permettra d’affaiblir progressivement votre adversaire sans prendre trop de risque.

Le gros avantage de cette technique de boxe, est qu’elle incite votre adversaire à commettre des erreurs, puisque celui-ci, affaibli, cherchera par tous les moyens à éviter votre travail de « sapp ».

Avant de vous dévoiler les astuces qui vous permettrons de maîtriser cette technique de boxe, je tiens à présenter mes excuses à tous vos futurs adversaires qui risquent de boiter un bon moment après vous avoir affronter.

Un low kick, c’est quoi ?

Ce coup de pied se donne uniquement dans les jambes. Il permet, via un mouvement rotatif de la jambe, du bassin et du pied d’appui (celui de la jambe qui reste au sol), d’impacter, voir, de fouetter les jambes du boxeur adverse. En savate boxe Française, il est même nommé : fouetté bas. Il peut être donné de la jambe avant et arrière.

De la jambe avant (gauche ou droite), il est un coup rapide qui permet de perturber l’adversaire. De la jambe arrière, il devient bien plus puissant. Le low kick arrière permet de réaliser un travail de sapp. Cette technique de boxe permet d’affaiblir progressivement les jambes de votre adversaire, lors d’un combat.

Le travail de sapp, une technique de boxe pour casser les jambes

Le travail de sapp consiste à casser les appuis du boxeur adverse, en enchaînant de manière répétitive vos low-kicks sur celui-ci.

Votre seul objectif durant cette stratégie de combat, est de vous acharner sur les jambes de votre adverses en réalisant un maximum de low-kicks.

Au premier abord cette technique parait simple, ce qui n’est pas totalement faux, mais pour la maîtriser efficacement il vous faut connaitre les deux points clés suivants.

1) Faites des enchainements pieds-poings

Vous contentez d’envoyer vos low kicks en espérant qu’ils touchent les jambes de votre adversaire, a peu de chance de marcher…

Pourquoi ?

Parce que la boxe est un sport de « prise d’information », je m’explique :

Chaque coup que vous recevez, est une information que votre cerveau doit traiter rapidement, pour qu’ensuite il trouve une solution adéquate. Exemple : Je vois que mon adverses déclenche un low kick, mon cerveau va ainsi traiter cette information pour me trouver une solution qui pourrait être, soit de reculer pour esquiver, soit d’avancer pour casser la distance par exemple.

Vous vous demandez surement : « Mais où veut-il en venir ? »

L’explication est la suivante, plus vous enverrez d’informations, donc de coups, plus il sera difficile pour votre adversaire de les analyser et de trouver une solution adéquate.

Pour résumer, pour réussir à casser les appuis de votre adversaire vous ne devez pas vous contenter d’envoyer des low-kicks en espérant que ça passe.

Votre objectif doit être de réaliser un enchaînement type de 2 à 5 coups ou vous inclurez votre low-kick. Ainsi votre adversaire aura des difficultés à tout analyser, ce qui augmentera vos chances d’atteindre ses « petites jambes » avec vos coups de pieds bas. ^^

blank

2) Utilisez vos coups de pied de boxe en attaque comme en défense

Casser les appuis de votre adversaire ne se limite pas à l’attaque.

Etant donné que vous êtes dans une optique de ciblage intensif au niveau des jambes de celui-ci, il vous est tout à fait possible d’attaquer, de contrer et de vous défendre en ciblant les appuis adverses.

Exemple : Votre adversaire cherche à rentrer en poing, une fois qu’il avance pour effectuer son enchaînement en poing, faite un léger pas de retrait tout en envoyant un low-kick, cela aura de forte chance de déstabiliser, voir de faire tomber votre adversaire.

Ou, toujours dans le même contexte (votre adversaire avance sur vous en poing), contrez- le avec une riposte en poing, puis finissez celle-ci par un low-kick puissant.

Quelle est la différence entre un low kick et un high kick ?

Ces 2 techniques de boxe sont issues du kickboxing. Elles consistent à venir frapper un adversaire à l’aide de ses jambes (tibias et pieds compris). Les low kicks sont exécutés en ligne basse, soit, au niveau des jambes adverses. Ils permettent de « casser les appuis », déstabiliser et mettre hors combat.

Le high kick s’effectue quand à lui au niveau du visage adverse. Il requière pas mal de souplesse chez le boxeur. Si il n’y à pas la garde pour le bloquer ou le contrer, ce coup de pied permet souvent de mettre ko lors d’un combat. Pour en savoir plus, vous pouvez lire cette article : high kick, comment mettre des coups de pied visage ?

blank

Comment avoir des bons low-kicks en kickboxing ?

  1. Utiliser vos low-kicks en les incluant dans un enchaînement.
  2. Utilisez vos low-kicks en attaque comme en défense.
  3. Travaillez des enchaînements types ou l’objectif de ceux-ci est de réussir à placer votre low-kick.
  4. Travailler et perfectionner vos low-kicks pour en améliorer la puissance.

Oui je me suis permis de de rajouter 2 petites astuces bonus dans le résumé, un peu de générosité ne fait pas de mal ! 😉

Voila la team, vous connaissez maintenant les astuces pour réussir à casser les appuis de vos adversaires. Je compte sur vous pour me dire en commentaire combien de vos adversaires on boité après qu’ils aient boxé contre vous ! 😉

« Que ce soit sur le ring ou en dehors, il n’y a rien de mal à chuter ! Ce qui est blâmable c’est de rester au sol. »

MUHAMMAD Ali

Force à vous la MB Team !

Kyle, votre coach MB