Aller au contenu
Boxe > Culture boxe > Les blessures les plus courantes en MMA

Les blessures les plus courantes en MMA

Les arts martiaux mixtes sont considérés comme l’un des sports les plus violents et les plus exigeants au monde. Les combattants sont soumis à de nombreuses contraintes physiques intenses, ce qui peut entraîner des blessures graves. Chaque blessure peut avoir un impact considérable sur la carrière et la vie quotidienne des combattants.

Dans cet article, nous explorerons en détail les trois blessures les plus fréquentes en MMA (vues à l’UFC), leurs causes, leurs conséquences et les moyens de les prévenir. Si vous êtes un fan de MMA et de l’UFC ou si vous vous intéressez aux blessures sportives, ne manquez pas cette occasion d’en savoir plus et sur les mesures à prendre pour les prévenir.

Blessure liée aux coups dans la tête : la commotion cérébrale

Une commotion cérébrale peut survenir lorsque le cerveau subit un choc violent, comme lors d’un coup de pied ou d’une chute sur le sol. Les combattants en arts martiaux mixtes sont particulièrement à risque de subir une commotion cérébrale en raison de la nature physique de leurs combats. Le risque de subir une commotion cérébrale dépend de plusieurs facteurs, notamment la fréquence et la violence des coups à la tête, ainsi que la condition physique générale du combattant.

Les combattants qui reçoivent fréquemment des coups à la tête sont plus à risque de subir une commotion cérébrale, de même que ceux qui ont déjà subi une commotion cérébrale dans le passé. Les symptômes peuvent inclure des maux de tête, des nausées, des vertiges, une perte de conscience, une confusion et une mémoire déficiente.

Cette blessure peut également entraîner des problèmes de sommeil, de l’irritabilité, du stress et de l’anxiété. Dans les cas graves, une commotion cérébrale peut entraîner des problèmes de mouvement, de la paralysie et une déficience cognitive permanente. Il est donc important que les combattants prennent des mesures pour protéger leur cerveau, surtout pendant les entrainements.

Cela peut inclure l’utilisation d’équipements de protection, tels que des casques, des protège-dents et des protège-mentons, ainsi que l’observation de bonnes pratiques de conditionnement physique et de récupération. Il est également important de rechercher des soins médicaux immédiatement si l’on soupçonne une commotion cérébrale, afin de minimiser les risques de complications à long terme. En conclusion, les commotions cérébrales peuvent être graves et sont fréquentes dans les arts martiaux mixtes.

Les risques de coupures et hématomes ouverts pendant les combats de MMA

Les coupures sont fréquentes dans les combats de l’UFC en raison de l’utilisation fréquente des coups de poing et des coups de pied. Les coupures peuvent se produire lorsque la peau est brisée par un coup violent, exposant les couches sous-jacentes de tissu et de sang.

Le risque de subir une coupure dépend de plusieurs facteurs, tels que la technique de combat, l’utilisation des gants (plus ou moins épais) et de protège-dents, ainsi que la condition physique générale du combattant. Les combattants qui ne portent pas de protège-dents sont plus à risque de subir des coupures à la bouche et ceux qui ne portent pas de gants risquent d’avoir des coupures aux mains (lors d’exercices au sac de frappe).

Les coupures peuvent varier en gravité, allant d’une petite éraflure à une plaie profonde. Elles peuvent être douloureuses et peuvent nécessiter des soins médicaux, notamment des points de suture ou des pansements. Elles peuvent également entraîner une perte de sang importante, ce qui faire stopper un combat de MMA.

En cas de coupure, il est important de rechercher des soins médicaux immédiatement pour minimiser les risques de complications, telles que l’infection ou la cicatrisation difficile. Les soins médicaux peuvent inclure des points de suture, des pansements, des antibiotiques et un suivi pour vérifier la guérison. En conclusion, les coupures sont fréquentes dans les arts martiaux mixtes et peuvent varier en gravité.

Les dommages liés à la luxation de l’épaule

Les luxations de l’épaule sont des blessures courantes en MMA, et ce, a cause de la nature violente des combats. Les luxations de l’épaule se produisent lorsque l’os de l’épaule se déplace de sa cavité articulaire, entraînant une douleur aiguë et une perte temporaire de la fonction.

Les luxations de l’épaule peuvent être très douloureuses et peuvent nécessiter des soins médicaux, notamment des immobilisations, des exercices de réadaptation et parfois une intervention chirurgicale. Elles peuvent également entraîner une perte de mobilité articulaire à long terme, ce qui peut affecter les capacités d’un combattant.

Pour minimiser le risque de blessure à l’épaule, les pratiquants amateurs et professionnels de MMA doivent maintenir une condition physique générale optimale et pratiquer des exercices de souplesse et articulaire régulièrement. Les combattants doivent également être conscients des positions de combat qui peuvent augmenter le risque de luxation de l’épaule et les éviter autant que possible.

Liste des pires blessures de l’UFC

Voici une liste non exhaustive des pires blessures subies par les combattants de l’UFC :

  1. Fractures du crâne ou du visage
  2. Ruptures des ligaments et des tendons
  3. Commotions cérébrales sévères
  4. Perte de conscience
  5. Fractures des os du corps
  6. Blessures oculaires graves
  7. Déchirures musculaires
  8. Luxations de l’épaule
  9. Blessures à la colonne vertébrale
  10. Coupures profondes.

Il est important de noter que ces blessures peuvent avoir des conséquences graves sur la santé et la carrière des combattants de l’UFC. Les combattants subissent souvent des examens médicaux approfondis après chaque combat pour évaluer leur état de santé et prendre les mesures nécessaires pour leur permettre de guérir et de se remettre.